top of page

Nouvelle importante: le Parlement européen adopte la directive historique sur la diligence raisonnable en matière de durabilité des entreprises (CSDDD).

Le Parlement européen a voté en faveur d'une proposition de législation européenne obligeant les entreprises à traiter leurs impacts négatifs sur les droits de l'homme et la dégradation de l'environnement au sein de leurs réseaux d'approvisionnement mondiaux le 24 avril 2024. La directive européenne proposée sur la diligence raisonnable en matière de durabilité des entreprises (CSDDD) vise à imposer des responsabilités légales aux grandes entreprises en matière de diligence raisonnable concernant les droits de l'homme et les questions environnementales tout au long de leurs chaînes d'approvisionnement mondiales. De plus, les entreprises doivent établir et mettre en œuvre des objectifs climatiques et des stratégies de transition pour harmoniser leurs pratiques commerciales avec l'objectif de 1,5 °C défini dans l'Accord de Paris. Avec 374 voix pour, 235 contre et 19 abstentions, le Parlement européen a adopté la directive sur la "diligence raisonnable" après des négociations préalables avec le Conseil.


Cette loi exige des entreprises et de leurs filiales dans l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, y compris l'approvisionnement, la production et la distribution, de mettre en œuvre des mesures pour prévenir, cesser ou atténuer tout impact négatif sur les droits de l'homme et l'environnement. Ces impacts peuvent impliquer diverses questions, telles que l'esclavage, le travail des enfants, l'exploitation du travail, la perte de biodiversité, la pollution ou l'épuisement des ressources naturelles.


EU Parliament Approved the Corporate Sustainability Due Diligence Directive (CSDDD)
Figure 1 - Le Parlement européen a approuvé la directive sur la diligence raisonnable en matière de durabilité des entreprises (CSDDD)

Selon Sustainability Magazine, l'Union européenne (UE) prévoit que la CSDDD touchera environ 13 000 entreprises de l'UE et environ 4 000 entreprises hors de l'UE. Les futures réglementations auront des répercussions sur trois catégories principales : les grandes entreprises, les entreprises non-UE et les micro-entreprises. Par exemple, les entreprises non-UE devront se conformer à la CSDDD si elles opèrent dans l'UE ou si leurs produits sont vendus sur le marché de l'UE. Les grandes entreprises comptant plus de 1 000 employés et un chiffre d'affaires dépassant 450 millions d'euros devront respecter les normes de conformité énoncées dans la directive. (Sustainability Magazine, 2023).


Qu'est-ce que la diligence raisonnable en matière de durabilité des entreprises (CSDDD)?

La CSDDD est une directive au sein de l'Union européenne, ayant pour objectif principal de renforcer la protection de l'environnement et de promouvoir les droits de l'homme, à la fois au sein des frontières de l'UE et à l'échelle mondiale. Elle impose aux entreprises l'obligation de s'attaquer aux impacts négatifs réels et potentiels sur les droits de l'homme et l'environnement, englobant non seulement leurs propres opérations, mais aussi celles de leurs filiales et, surtout, de leurs fournisseurs.


EU Parliament Approved the Corporate Sustainability Due Diligence Directive (CSDDD)

Initialement adoptée par la Commission européenne en février 2022, la CSDDD vise à encourager un comportement d'entreprise durable et responsable et à ancrer les considérations relatives aux droits de l'homme et à l'environnement dans les opérations et la gouvernance d'entreprise. Les nouvelles règles garantiront que les entreprises abordent les impacts négatifs de leurs actions, y compris dans leurs chaînes de valeur à l'intérieur et à l'extérieur de l'Europe (Commission européenne, 2024).


D'ici 2027, les entreprises devraient avoir pris les mesures nécessaires pour se conformer à la directive, les grandes entreprises étant probablement parmi les premières à se conformer.


Que signifie la CSDDD pour les entreprises?

Dans une ère où la responsabilité mondiale est de plus en plus exigée, l'ère de l'ignorance des impacts de la chaîne d'approvisionnement tire à sa fin. La directive sur la durabilité des entreprises et la diligence raisonnable (CSDDD) est destinée à révolutionner le paysage de la gouvernance d'entreprise, obligeant les entreprises à prendre des mesures proactives pour aborder les effets négatifs sur les droits de l'homme et l'environnement dans leurs opérations et leurs chaînes d'approvisionnement.


Sous la CSDDD, les entreprises sont confrontées à des responsabilités rigoureuses pour identifier, prévenir et atténuer les impacts négatifs, avec des obligations de rendre compte de leurs actions. Cette directive s'applique à leurs opérations immédiates, à leurs filiales et à la chaîne d'approvisionnement plus large. Les entreprises doivent tenir compte des droits de l'homme, du changement climatique et des ramifications environnementales de leurs décisions, garantissant une approche globale de la durabilité.


De plus, les grandes entreprises sont chargées d'aligner leurs stratégies sur les objectifs de l'Accord de Paris, avec pour objectif clair de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Cela nécessite l'élaboration de plans complets pour atteindre des émissions nettes nulles, marquant une étape significative vers un avenir durable.


Comment voyons-nous cela comme une opportunité?

Il est impératif de ne pas percevoir la CSDDD uniquement à travers le prisme de l'obligation réglementaire. Au contraire, elle devrait être considérée comme une passerelle vers de nombreux avantages pour les entreprises. La conformité à la directive offre un éventail d'opportunités, notamment:


  • Renforcement de la confiance des clients et engagement accru des employés.

  • Renforcement des capacités de gestion des risques, renforçant la résilience face aux défis potentiels.

  • Facilitation de l'accès aux ressources financières, favorisant des voies de croissance durable.

  • Meilleure prise de conscience des impacts environnementaux et des droits de l'homme négatifs des entreprises.

  • Cadre juridique harmonisé dans l'UE, créant une certitude juridique et un terrain de jeu égal.

  • Attrait accru pour les talents, les investisseurs orientés vers la durabilité et les acheteurs publics.

D'autre part, cela génère également plus d'avantages pour les citoyens, tels qu'une meilleure protection des droits de l'homme, y compris les droits des travailleurs, un environnement plus sain pour les générations présentes et futures, une confiance accrue dans les entreprises, une plus grande transparence permettant des choix éclairés, et un meilleur accès à la justice pour les victimes.


Qui est concerné par la CSDDD?

La CSDDD révisée a considérablement réduit le nombre d'entreprises couvertes par la nouvelle législation en relevant les seuils d'inclusion. Plus précisément, les entreprises basées dans l'UE avec un effectif de 1 000 employés ou plus et un chiffre d'affaires net mondial dépassant 450 millions d'euros sont désormais soumises à la directive. (ESGToday, 2024). Ces seuils ajustés devraient réduire le nombre d'entreprises entrant dans le champ d'application de la CSDDD d'environ deux tiers. De plus, les seuils inférieurs précédemment appliqués aux secteurs à haut risque ont été éliminés, bien qu'ils puissent être réexaminés ultérieurement.


Cependant, même les entités qui ne sont pas directement visées par la CSDDD devraient anticiper un certain niveau d'impact et se préparer en conséquence. Cette anticipation découle de la probabilité que les entreprises soumises à la directive impliquent leurs partenaires commerciaux de plus petite taille dans leurs processus de diligence raisonnable.


Les entreprises ciblées par la CSDDD devront exécuter les étapes suivantes:

  • Intégrer la diligence raisonnable en matière de droits de l'homme et d'environnement dans les politiques.

  • Élaborer un processus d'identification et d'évaluation des impacts réels ou potentiels sur les droits de l'homme et l'environnement - tant dans leurs propres opérations que dans la chaîne d'approvisionnement.

  • Prévenir ou atténuer les impacts potentiels.

  • Suivre la mise en œuvre et les résultats pour évaluer l'efficacité des procédures de diligence raisonnable (au moins une fois tous les 12 mois).

  • Publier une déclaration annuelle sur votre site web pour communiquer les mesures pertinentes de diligence raisonnable prises au cours de l'année civile précédente.

  • Établir et maintenir une procédure de plainte.


Que se passe-t-il si les entreprises ne se conforment pas?

Les entreprises qui ne respectent pas les normes de diligence raisonnable en matière de durabilité des entreprises de l'UE risquent de recevoir un ordre de conformité ou de rencontrer des sanctions financières significatives, dont l'ampleur dépend du chiffre d'affaires de l'entreprise. Ces sanctions peuvent atteindre des amendes pouvant aller jusqu'à 5 % du chiffre d'affaires net mondial de l'entreprise. De plus, les autorités nationales peuvent potentiellement intégrer la conformité à la CSDDD comme critère pour l'attribution de contrats publics et de concessions, entraînant une exclusion des processus d'appel d'offres. (Lexology Data Hub: 2024).


De plus, les entreprises non directement visées par la CSDDD peuvent encore ressentir son impact si elles collaborent avec des partenaires soumis à la directive. Ces entreprises pourraient être contraintes de rompre leurs liens avec des partenaires dont les impacts environnementaux ou sur les droits de l'homme sont jugés non atténués.


Parlons à notre expert : Contactez-nous!

Heureusement, une assistance est facilement disponible ! Nos experts sont là pour vous aider ! Les solutions de KOLTIVA soutiennent les chaînes d'approvisionnement mondiales dans le respect des exigences volontaires et réglementaires à travers les commodités et les frontières. Après avoir lancé nos solutions EUDR de pointe qui aident les entreprises à se conformer à ces réglementations, nous sommes prêts à être la principale plateforme mondiale permettant aux entreprises de collaborer avec leurs fournisseurs, facilitant l'accès aux données essentielles de la chaîne d'approvisionnement nécessaires pour se conformer aux réglementations actuelles et à venir. Intrigué ? Connectez-vous avec l'un de nos experts dès aujourd'hui !




 

Ressources:

  • The Financial Express, 2024: Le Parlement européen adopte une loi historique sur la responsabilité des entreprises.

  • Commission.Europa.EU, 2024: Diligence raisonnable en matière de durabilité des entreprises - Favoriser la durabilité dans la gouvernance d'entreprise et les systèmes de gestion.

  • ESG Today, 2024: Le Parlement européen adopte une loi sur la diligence raisonnable en matière de durabilité environnementale et des droits de l'homme.

  • Sustainability Magazine, 2023: Qu'est-ce que la CSDDD et quelles entreprises européennes seront impactées ?

  • Lexology Data Hub, 2024: L'UE adopte des règles obligatoires sur la diligence raisonnable en matière de durabilité des entreprises qui s'appliqueront à de nombreuses entreprises américaines.

À propos de l'auteur :

Auteur: Gusi Ayu Putri Chandrika Sari, responsable des médias sociaux chez Koltiva

Éditeur: Boby Hermawan, responsable du marketing numérique chez Koltiva


Gusi Ayu Putri Chandrika Sari, en tant qu'officier dédié aux médias sociaux chez Koltiva, apporte un impressionnant parcours de six ans en communication, renforcé par un profond enthousiasme pour la durabilité, la technologie et l'agriculture. Son expérience étendue en communication a perfectionné ses compétences dans la création de récits convaincants et de contenus engageants sur diverses plateformes numériques.

Комментарии


bottom of page